MARQUES ARDENTES - Pensées nocturnes en poésie

MARQUES ARDENTES - Pensées nocturnes en poésie

Blessures, souillures, déchirures...Les attitudes, les décisions des Autres souvent nous affectent, parfois nous brûlent.Au plus profond de notre être, meurtrissant notre âme au fer rouge.Ignorant leur impact destructeur, ces bourreaux masqués agissent.Sans vergogne, sans amour, sans compassion.Pour assouvir leurs pulsions, satisfaire leur désir impérieux ou imposé.Aveugles, sourds, et armés de leur redoutable indifférence, ils portent les noms des prémices de la Discorde, semant dans la violence ses terribles fruits.Hommes le plus souvent, irréfléchis et cruels, leurs mots, leurs jugements, se collent à notre peau, attaquent nos viscères, crépitent dans notre cœur blessé telles des flammes incandescentes.Ils condamnent et exécutent.Sans appel. Sans bruit.Femmes et enfants sont leurs premières victimes, au mépris de leur différence, de leur couleur.Les proies sans défense, la cohorte silencieuse de la souffrance et du sang.Celle qui porte les Marques ardentes qu’on leur inflige.Pourquoi ?Tout pourrait être si simple, si beau, si nous comprenions l’essentiel.Si nous savions renouer avec notre nature intérieure.Notre humanité rayonnante.Au bout de la nuit.Dans ce florilège de poésies aux mots choisis, parfois violents mais toujours vrais, Celeste dépeint le monde tel qu’elle le voit, cruel et incompréhensible.Mais au bout de la nuit, au fil des vers et des illustrations, elle nous délivre un message d’apaisement et de réconciliation. De coeur à coeur.

John_2021-03-28.